Les berges de l'Aude

Berriac, ce petit village en pleine évolution, mérite d'être connu.

Situé sur les berges de la rivière Aude, à 5 km à l'est de la cité de Carcassonne, à proximité de la route nationale qui rejoint Narbonne.

Son riche vignoble produisait à l'époque un excellent vin de table renommé.

Le village de Berriac fut donné, en 1213, par Simon de Monfort à l'Abbaye de Lagrasse, qui le vendit en 1576 au Sieur Pelatier, bourgeois de la cité de Carcassonne.

Les terres et seigneurie de Berriac furent ensuite possédées en 1600 par Barthélémie Deprats, premier consul de Carcassonne; en 1696, par le Sieur de Conduché; en 1719 par Jean Baptiste de Raynoud de Ventenac, Conseiller au Présidial de Carcassonne et en 1744 par François Antoine Roudil, receveur des tailles du diosèse de Carcassonne, nommé Maire perpétuel de Carcassonne.

La terre de Carcassonne fut vendue vers 1775 par les héritiers Roudil à Monsieur Joseph Teisseire, Conseiller au Présidial de Carcassonne, décédé vers 1820.

L'ancien village était autrefois entouré de remparts. Pour y pénétrer, il n'existait qu'une seule porte( encore visible) en avant de l'église.

Celle-ci était surmontée d'un mâchicoulis( galerie saillante d'une fortification avec des ouvertures par lesquelles on pouvait jeter des projectiles) dont il reste les supports.Le lavoir communal(dont les travaux de réfection ont été derniérement réalisés par les stagiaires du "Chantier Ecole de Berriac" et Monsieur Jean Philippe Voltes, formateur A.F.P.A), était autrefois alimenté par une Source .

D'aprés la gazette éditée par Thierry Lucas






© Copyright 2009/2010